Vivre à Château-les-Martigues - Site officiel de la ville

Navigation principale

Vous êtes dans : Accueil > Ma ville > Patrimoine > Le patrimoine historique

Le patrimoine historique

Vue ancienne du centre-ville de Châteauneuf-les-Martigues

Grâce au travail de passionnés, l'histoire de la ville a été mise au jour petit à petit, après des recherches minutieuses et parfois même suite à de surprenants hasards. Aujourd'hui, parcourir les vestiges de chacune des périodes qui ont marqué les 8500 ans d'histoire de la ville c'est remonter aux sources de son identité.

La Préhistoire (de 7000 à 1800 avant J.C)

Les premières traces de présence humaine sur le territoire communal remontent au Mésolithique (7000-6000 avant J.C). Les découvertes faites dans l'Abri sous roche de la Font aux Pigeons, devenu depuis un haut lieu de la Préhistoire, confirment la présence d'une civilisation qui sera baptisée le Castelnovien.

 A cette époque, les hommes chassent des animaux de taille moyenne (lièvres, rongeurs…), pratiquent la cueillette, la pêche ainsi que le ramassage de coquillages et d'escargots. Côté technique, ils miniaturisent leur outillage et développent un procédé de débitage du silex leur permettant d'obtenir de petites armatures de formes géométriques destinées à être emmanchées pour construire harpons et flèches. C'est à cette période qu'ils se sédentarisent et domestiquent le chien.

Au Néolithique (dès 6000 avant J.C), les hommes, qui utilisent toujours l'abri sous roche, se sont lancés dans l'élevage (moutons, chèvres…) et la culture (blé, orge…). Les premiers broyeurs et meules sont alors apparus. A cette époque, les hommes réalisent des bracelets et des colliers à partir de coquillages perforés. Ils créent également des poteries qu'ils décorent grâce à un coquillage, "le cardium".

L'apparition des métaux a marqué le passage à la période "Chalcolitique" (2200 à 1800 avant J.C), période où coexistent les premiers objets en cuivre et les instruments taillés dans la pierre. Lors des fouilles, une pointe de Palmela et des vases campaniformes (céramiques en forme de cloche renversée) sont découverts.

L'antiquité

Entre 900 et 500 avant J.C, diverses tribus d'origine Celto-Ligure occupent le pourtour de l'étang de Berre. Une d'entre elles s'installe sur le plateau rocheux dominant le Sud du village actuel où un oppidum est construit.
Par la suite, avec la "pax romana", les romains ont occupé la commune en 123 avant JC. On a retrouvé des traces de leur présence jusqu'à différents quartiers du village actuel (Sainte-Cécile, le Coulet, les Coussous, le grand Jas).

Le Moyen Âge

Du 11ème siècle à la Révolution française, de nombreuses seigneuries se succèdent à Châteauneuf, infligeant tour à tour à la ville des périodes de troubles et de prospérité. "Le grand Châteauneuf" du Moyen Âge comprend les localités de Gignac-la-Nerthe, de Carry-le-Rouet, de Sausset-les-Pins, du Rove et Ensuès-la-Redonne. Bâti vers l'an mil sur les pentes du Castellas, au sud du village actuel, le premier château féodal possède une tour ronde qui servait de poste de vigie. Communément appelé "le pied", cette dernière devient l'emblème du village. Un autre château sera construit en contrebas par la suite. Le premier château disparait définitivement en 1972 lors de la construction de l'autoroute. La dernière maison seigneuriale de la commune, l'hôtel particulier des Seystres-Caumont (début XVIIème siècle), accueille aujourd'hui le musée de la ville.

De la révolution à nos jours

La Révolution française marque un tournant dans l'histoire de Châteauneuf-La Mède. La fin de la seigneurie, l'élection du premier maire, Jean Guichet, en février 1790, les deux guerres qui n'ont pas épargné la commune, l'industrialisation avec de l'implantation de la Compagnie française du raffinage (CFR) et de Cinzano…  Grâce à ces mutations, la commune a forgé son nom, son identité et son territoire pour devenir la petite ville "à la campagne" que nous connaissons aujourd'hui. Sa population, riche de sa diversité, n'a cessé de croître, faisant de ce coin de Provence d'origine agricole, une petite ville résidentielle et moderne, appréciée pour sa tranquillité et son authenticité.

Service des Archives municipales

Pôle culturel Jean-Claude-Izzo
Avenue des anciens combattants à Châteauneuf-les-Martigues
Tél. : 04 42 76 88 87
Horaires d’ouverture :
Du mardi au vendredi de 13h00 à 17h00 sans rendez-vous et de 9h00 à 12h00 sur rendez-vous.

Site Internet : http://www.mediatheque-chateauneuf-les-martigues.fr/

 

Musée des Amis de Castrum Vetus
4, Montée des ruines à Châteauneuf-les-Martigues
Tél. : 04 42 79 81 56
Horaires d’ouverture :
Le dimanche de 15h00 à 18h00 et sur rendez-vous les autres jours.

Office de tourisme
3, Rue Léon-Blum à Châteauneuf-les-Martigues
Tél. : 04 42 76 89 37 ou 38
Site Internet
Horaires d’ouverture :
Hiver :  Du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 et de 14h00 à 17h30, 1 samedi sur 2 de 9h00 à12h00
Eté :  (Mi-mai à fin septembre), le lundi de 14h30 à 18h00, du mardi au vendredi de 8h30 à 12h30 et de 14h30 à 18h00, le samedi de 9h00 à 12h00.

 

Partager cette page sur

Villes et Villages Fleuris

Hôtel de Ville
Place Bellot - BP 70024
13168 Châteauneuf-les-Martigues Cedex